Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Démocrate Idéaliste Rebelle[s]

Le Démocrate Idéaliste Rebelle[s]

Actualité, Débat, Reconstruction Politique, Philosophie, Ethnologie, Economie, Handicap et Divers c'est le programme que vous aborderez chaque jour en suivant le blog ! Je suis à l'origine de la création de la revue de philosophie de METZ "Le Jardin" et participe à la rédaction de Rebelle[s], magazine bimestriel national. Je souhaite faire de ce blog, un lieu de débat. Il a pour but d'ouvrir plusieurs pistes de réflexions sur des questions politiques, ainsi que publiques qui engagent l'avenir de la société Française et Européenne. Une façon de reprendre notre destin en main pour un auteur idéaliste qui voit le monde se plaire dans le désenchantement du monde.


Google-moi. La deuxième mission de l'Amérique de Barbara Cassin

Publié par De Bona Stéphane sur 12 Janvier 2015, 22:07pm

Catégories : #Philosophie

Google-moi. La deuxième mission de l'Amérique de Barbara Cassin

Un débat difficile

 

 Lors du Salon du Livre 2007, j'ai pu rencontrer la philosophe et philologue Barbara CASSIN. Elle est directrice de recherche au CNRS et codirectrice de la collection « l'Ordre philosophique » au Seuil. Spécialiste de la pensée grecque et de la sophistique, elle a notamment dirigé le dictionnaire « Vocabulaire européen des philosophies » et vient de publier« Google-moi. La deuxième mission de l'Amérique » chez Albin Michel. On peut dire qu'elle est également une philosophe de la modernité, critique de son temps. Pour moi, c'est une grande figure de la philosophie contemporaine qui pourra être, plus tard, comparée à Hannah ARENDT. Elle devait être opposée, au cours d'un débat, à Daniel DARDAILLER (président de W3C : encyclopédie gratuite sur internet) sur le thème géopolitique d'internet : la question de la traduction. Malheureusement, la critique de son ouvrage a du se faire hors de sa présence. Barbara CASSIN ayant manqué son avion en provenance de Rome, l'animateur du débat, Léon WISZNIA, m'a proposé de participer à la conférence, persuadé de me connaître à travers un article de mon blog. J'ai alors refusé, considérant que je ne connaissais pas suffisamment le dernier ouvrage de Barbara CASSIN.

 

J'ai tout de même fait deux interventions dans le public pour défendre la cause de l'auteur. L'un des plus forts reproches qui lui a été fait était qu'elle assimilait Georges Bush et l'entreprise Google à l'image de la puissance de l'Amérique dans le monde. Pour ses détracteurs, elle ne connaissait que partiellement ou nullement les Etats-Unis. J'ai alors répliqué en disant que ce qui préoccupait surtout Barbara CASSIN était un problème de rhétorique. En effet, le PDG de Google France a dit : « Notre mission est d'organiser toute l'information du monde », rappelant ainsi les propos de Georges Bush : « La mission universelle de l'Amérique est de lutter contre le mal, c'est le combat monumental du bien contre le mal ». Peu de temps après cette intervention, le président américain a défini ce qu'il appelle les pays de l'axe du mal, comprenant l'Irak et également l'Iran. La crise iranienne que nous vivons aujourd'hui n'est donc, pour moi, que la conséquence de ces propos. Je pense que Barbara CASSIN pourrait certainement me rejoindre sur ce terrain.

 

J'ai également insisté sur l'avenir de l'Amérique et de l'Europe sans Georges Bush. Nous ne devons pas réduire le peuple américain à son président. Comme Barbara CASSIN, je suis pour le développement d'un moteur de recherche européen, mais en attendant : pourquoi ne pas développer et améliorer le modèle de celui des américains ? Alors que l'initiative d'un moteur européen était entrain de prendre corps, Quaero (comme Galileo face au GPS) a aujourd'hui du plomb dans l'aile en raison de l'absence de pouvoir politique organisé en Europe. Nous restons encore au stade du bricolage et de l'artisanat, qui n'est pas à même de faire face au développement continu des Etats-Unis. Après des programmes communs de développement industriel entre pays et régions, nous aurions du passer au stade supérieur, c'est-à-dire à une fédération d'états-nation pour imposer notre voix dans le monde face à celle de l'Amérique. Le chemin à parcourir reste encore long.

 

Une rencontre inoubliable

 

 Le surlendemain, j'ai pu tout de même rencontrer Barbara CASSIN. Je lui ai dédicacé mon premier livre qui l'a fortement intéressé. Nos visions du monde sont, en effet, très proches. Elle m'a promis de me faire parvenir son prochain livre et m'a proposé de garder des contacts. C'est avec plaisir que j'entamerais certainement un dialogue philosophique avec cette femme de grande qualité. Cet épisode restera un des meilleurs moments vécu au Salon du Livre 2007. Il en existe encore bien d'autres que je vous narrerai prochainement. Merci également à vous, mes fidèles lecteurs, de continuer à soutenir mes écrits qui vont se multiplier dans l'avenir proche.

 

Barbara Cassin "Derrière les grilles d'évaluation"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents