Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Démocrate Idéaliste Rebelle[s]

Le Démocrate Idéaliste Rebelle[s]

Actualité, Débat, Reconstruction Politique, Philosophie, Ethnologie, Economie, Handicap et Divers c'est le programme que vous aborderez chaque jour en suivant le blog ! Je suis à l'origine de la création de la revue de philosophie de METZ "Le Jardin" et participe à la rédaction de Rebelle[s], magazine bimestriel national. Je souhaite faire de ce blog, un lieu de débat. Il a pour but d'ouvrir plusieurs pistes de réflexions sur des questions politiques, ainsi que publiques qui engagent l'avenir de la société Française et Européenne. Une façon de reprendre notre destin en main pour un auteur idéaliste qui voit le monde se plaire dans le désenchantement du monde.


Premier roman de Anne-Catherine LEUCART : La Pivoine Rouge

Publié par De Bona Stéphane sur 4 Décembre 2015, 15:49pm

Catégories : #Livres

Anne-Catherine LEUCART

Anne-Catherine LEUCART

Par un bel après-midi d’été, rencontre avec une charmante femme, Anne-Catherine LEUCART, à la terrasse d’un café. Elle est  l’auteure de « La Pivoine Rouge », son premier roman, résolument moderne où le sentimental et l’érotisme se conjuguent avec la magie de la rencontre de deux âmes sœurs. Mais aussi, elle nous fait voyager sur  les réseaux sociaux et dans la ville de Metz.  

SDB : - Comment vous est venu l’idée d’écrire un tel roman, ayant pour accroche les réseaux sociaux ?

Anne-Catherine : - Je baigne depuis mon enfance dans le monde politique. Mon père, René LEUCART, membre du bureau national du PRG et responsable du PRG Moselle, reste mon « mentor » malgré nos différences politiques. En effet, j’étais sur la liste de droite aux dernières élections municipales et j’étais candidate suppléante aux départementales en mars 2015. Ces campagnes m’ont  obligée à fréquenter assidument les réseaux sociaux. C’est un très bon support de communication. Ma photo a attiré toute sorte d’individus, dont  un grand nombre d’hommes qui ne venaient pas seulement pour le débat politique. Il faut dire que j’avais volontairement caché ma vie privée pour la protéger. J’ai fait malgré tout de très belles rencontres politiques et amicales. Passer du monde virtuel au monde réel  ne m’a pas intimidée, car je suis amenée chaque jour, de part ma profession d’infirmière libérale à rencontrer un tas de personnes.

SDB : - N’avez-vous pas eu peur de faire de mauvaises rencontres ?

Anne-Catherine : - Oui et non. Les hommes ont parfois leur côté « prédateur » qui ressort plus facilement derrière un écran, puis dans le  face à face. Cela peut être effrayant, il faut être prudent. J’ai préféré n’en retenir que le meilleur. L’idée d’une rencontre amoureuse, née des réseaux sociaux a soudain germé dans mon esprit. Ce roman reste une fiction, mais pas pour autant imaginaire, vous me suivez ?   

SDB : Dans quel cadre se joue l’intrigue de votre roman ?

Anne-Catherine: Cathy et Raphaël ne se sont jamais rencontrés et entretiennent une relation épistolaire sur un réseau social, avec toute l’incertitude que cela suppose. Les réseaux sociaux permettent souvent  l’utilisation de pseudonymes. Nous ne sommes donc pas obligés de révéler notre véritable identité. Cette pratique permet, dans cet univers virtuel, de créer un personnage de toute pièce. Tout peut être modifié comme nous le souhaitons. Ce roman nous fait voyager au sein de la ville de Metz et nous fait découvrir ses richesses architecturales et culturelles ainsi que ses beaux endroits où il fait bon se retrouver. Cathy et Raphaël se dévoilent tout au long du livre. Il y règne aussi une atmosphère pleine de rebondissements. Le lecteur découvre comment chaque personnage cueille les instants de sa propre vie, et comment les vicissitudes de la vie peuvent être finalement vaincues par la force de l’Amour. La pivoine rouge est aussi présente que symbolique dans cette histoire.

SDB : Comment se procurer votre roman ?

Anne-Catherine : Il vous suffit de visiter mon site : http://www.anne-catherine-leucart.com  et de suivre les instructions. Je précise qu’une partie des bénéfices sera reversée aux associations « Un rêve, Un espoir »( pour les enfants) et « Couleurs gaies »(combat pour l’égalité des droits). Ce geste est la continuité de mon engagement social et politique.

Interview par Stéphane De Bona

 

Teaser Officiel : La Pivoine Rouge

Couverture du livre

Couverture du livre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents